Campaign to end intimidation of textile workers union SOTA

Campaign to end intimidation of textile workers union SOTA
October 10, 2011 Christian Wisskirchen

Campaign to end intimidation of textile workers’ union

The Haitian workers rights organisation Batay Ouvriye (BO), whose campaigns we have supported for many years has informed us of the recent union busting tactics that a number of Haitian textile companies which are members of ADIH (Association of Industries of Haiti) are engaging in. BO is asking everybody to join a new campaign to protect union members in the textile sector.

Such letter/email writing campaigns have proved effective in the past in our own experience working with BO.

Freedom of association is recognized in the Haitian constitution and the Labor code. Workers should be able to join unions of their choice. SOTA (Sendika Ouvriye Tektil ak Abiman), whose members have been targetted by the companies listed below, is legally recognized by the Ministry of Social affairs and Labor.

BO calls on the owners of the assembling factories where workers were harassed, intimidated or dismissed because either they are members or sympathizers of the initiative of forming a union to defend their rights to cease those practices and comply with the Haiti’s legislation regarding labour relations and the code of conduct of the companies producing textiles in their plants, notably the Gildan Activewear corporation. BO demands the following:

  • The reinstatement of all SOTA executive committee members and other members and the recognition the SOTA union as representing the textile factory workers;
  • Management and SOTA Executive committee to discuss the list of demands of the workforce of all the factories involved;
  • The Minister of Social Affairs and Labour to take appropriate steps to ensure that the right of workers to join a union is protected;
  • The Gildan company to require its suppliers in Haiti to issue a statement to the workforce both verbally and in writing, stating that workers have the right to join union and to bargain collectively with management.
  • All textile companies, members of ADIH to stop blacklisting workers.

Please cut/paste and send the following letters/emails to the respective companies and cc to ADIH administration@adih.ht and batay@batayouvriye.org:

Many thanks on behalf of BO and the workers affected.

 

Letter 1:

Attention : Mr. Richard COLES/MULTIWEAR 

rcoles@multitex.com

Cher Mr Coles

Nous sommes très perturbés des nouvelles que nous venons de recevoir à propos de la tactique qu’emploie votre compagnie MULTIWEAR, membre de ADIH (Associations des Industries d’Haiti) contre ses employés membres de syndicats. Un membre du syndicat SOTA (Sendika Ouvriye Tekstil ak Abiman) a été renvoyé du faite qu’il était membre de syndicat.

La liberté de réunion est reconnue dans la constitution haïtienne et dans le Code du Travail.  Les ouvriers ont le droit de s’adhérer à un syndicat. Le syndicat SOTA est reconnu par le Ministère des affaires sociales et du travail.

En tant que propriétaire d’usine d’assemblage où des travailleurs ont été abusés, maltraités, intimidés ou renvoyés parce qu’il sont membres d’un syndicat ou ont tenté de créer un syndicat pour défendre leurs droits, nous vous sollicitons de bien vouloir mettre fin à ces pratiques. Nous vous demandons de respecter les lois haïtiennes relatives aux relations du travail et le code de conduite de vos propres entreprises, notamment la Corporation Gildan Activewear.

Nos revendications sont les suivantes :

1.     La réintégration de tous les membres du Comité Exécutif de SOTA, et de tout autre membre de SOTA, et que SOTA soit reconnu comme syndicat représentant les ouvriers du textile.

2.     Que La Direction et le Conseil d’administration de SOTA soient prêts à discuter la liste de demandes des travailleurs et de tous les employés de toutes les usines concernées.

3.     Que la Compagnie Gildan exige de ses fournisseurs en Haiti qu’ils fassent une déclaration à l’oral aussi bien qu’à l’écrit, selon quoi les employés ont le droit de s’adhérer à un syndicat et de négocier avec la Direction.

4.     Que toutes les usines textiles, membres de ADIH cessent de boycotter les travailleurs.

Je vous prie d’agréer Monsieur Coles l’expression de mes salutations distinguées

[insert your signature]

 

Letter 2:

Attention : Mr. Charles Henry BAKER/ONE WORLD APPAREL

chbaker@pbapparel.com

Cher Mr Baker

Nous sommes très inquiets des nouvelles que nous avons reçues récemment à propos de la tactique qu’emploie votre compagnie ONE WORLD APPAREL, membre de ADIH (Associations des Industries d’Haiti) contre ses employés membres de syndicats.

Le Secrétaire du syndicat SOTA (Sendika Ouvriye Tekstil ak Abiman) a été renvoyé pour avoir distribué des tracts sur SOTA.

La liberté de réunion est reconnue dans la constitution haïtienne et dans le Code du Travail.  Les ouvriers ont le droit de s’adhérer à un syndicat. Le syndicat SOTA est reconnu par le Ministère des affaires sociales et du travail.

En tant que propriétaire d’usine d’assemblage où des travailleurs ont été abusés, maltraités, intimidés ou renvoyés parce qu’il sont membres d’un syndicat ou ont tenté de créer un syndicat pour défendre leurs droits, nous vous sollicitons de bien vouloir mettre fin à ces pratiques. Nous vous demandons de respecter les lois haïtiennes relatives aux relations du travail et le code de conduite de vos propres entreprises, notamment la Corporation Gildan Activewear.

Nos revendications sont les suivantes :

1.     La réintégration de tous les membres du Comité Exécutif de SOTA, et de tout autre membre de SOTA, et que SOTA soit reconnu comme syndicat représentant les ouvriers du textile.

2.     Que La Direction et le Conseil d’administration de SOTA soient prêts à discuter la liste de demandes des travailleurs et de tous les employés de toutes les usines concernées.

3.     Que la Compagnie Gildan exige de ses fournisseurs en Haiti qu’ils fassent une déclaration à l’oral aussi bien qu’à l’écrit, selon quoi les employés ont le droit de s’adhérer à un syndicat et de négocier avec la Direction.

4.     Que toutes les usines textiles, membres de ADIH cessent de boycotter les travailleurs.

Je vous prie d’agréer Monsieur Baker l’expression de mes salutations distinguées

[insert your signature]

 

Letter 3: 

Attention : Mr. Gerard APAID/GENESIS

gapaid33166@yahoo.com

Cher Mr Apaid

Nous sommes très inquiets des nouvelles que nous avons reçues récemment à propos de la tactique qu’emploie votre compagnie GENESIS, membre de ADIH (Associations des Industries d’Haiti) contre ses employés membres de syndicats.

La liberté de réunion est reconnue dans la constitution haïtienne et dans le Code du Travail.  Les ouvriers ont le droit de s’adhérer à un syndicat. Le syndicat SOTA (Sendika Ouvriye Tekstil ak Abiman) est reconnu par le Ministère des affaires sociales et du travail.

En tant que propriétaire d’usine d’assemblage où des travailleurs ont été abusés, maltraités, intimidés ou renvoyés parce qu’il sont membres d’un syndicat ou ont tenté de créer un syndicat pour défendre leurs droits, nous vous sollicitons de bien vouloir mettre fin à ces pratiques. Nous vous demandons de respecter les lois haïtiennes relatives aux relations du travail et le code de conduite de vos propres entreprises, notamment la Corporation Gildan Activewear.

Nos revendications sont les suivantes :

1.     La réintégration de tous les membres du Comité Exécutif de SOTA, et de tout autre membre de SOTA, et que SOTA soit reconnu comme syndicat représentant les ouvriers du textile.

2.     Que La Direction et le Conseil d’administration de SOTA soient prêts à discuter la liste de demandes des travailleurs et de tous les employés de toutes les usines concernées.

3.     Que la Compagnie Gildan exige de ses fournisseurs en Haiti qu’ils fassent une déclaration à l’oral aussi bien qu’à l’écrit, selon quoi les employés ont le droit de s’adhérer à un syndicat et de négocier avec la Direction.

4.     Que toutes les usines textiles, membres de ADIH cessent de boycotter les travailleurs.

Je vous prie d’agréer Monsieur Apaid l’expression de mes salutations distinguées

[insert your signature]

 

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

JOIN THE HAITI SUPPORT GROUP NOW…

SIGN ME UP!